Catégories
Uncategorized

TEXTIMAGE

https://revue-textimage.com/19_genese/baetens-deprez1.html

N° 13 Genèse & génétique éditoriale des textes imagés ____________________________________

Numéro composé par Dominique Massonnaud & Vanessa Obry

Catégories
Uncategorized

HOLZ ET SON DOUBLE

Les 11/12/13 juin, l’exposition HOLZ et son double se tiendra à l’Atelier Roby Comblain au 40 A rue des vétérinaires à Anderlecht. À cette occasion, le collectif du Multiple de 3 présentera la revue Holz et son double l’auto-bootleg n°1. Le vernissage aura lieu le vendredi 11 juin selon les normes sanitaires en vigueur à cette date de 18h à 21 h en présence du théoricien critique, philosophe et militant Benoît Bohy-Bunel qui présentera brièvement ses deux textes publiés dans l’auto-bootleg n°1 . Le samedi 12 et le dimanche 13 juin l’exposition ouvrira ses portes de 14h00 à 18h30.

///////// Auto-bootleg HOLZ /// intervention apériodique et critique sur le multiple contemporain /// Une publication du Multiple de 3 /// N°1/ 2021 /// Comité éditorial : Roby Comblain, Olivier Deprez, Xavier Michel /// Graphisme : Xavier Michel / Avec la contribution de Ariane Barba (stagiaire) /// Gravures : Roby Comblain / Olivier Deprez /// Textes : Benoît Bohy-Bunel / 06 > 07 . Félicité / 16 > 19 . Les amours // Olivier Deprez / 22 > 27 . La théorie voilante et obstruante du fétichisme chez Walter Benjamin

Catégories
Uncategorized

Suite de la suite J.B.

Catégories
Uncategorized

En cours, suite J.B.

Catégories
Uncategorized

Suite J.B. again

Catégories
Uncategorized

Suite du chantier

Catégories
Uncategorized

Chantier J.B. en cours

Catégories
Uncategorized

HOLZ dans la revue DWB

HOLZ, plus d’informations ici

Et la revue DW B c’est

Catégories
Uncategorized

HOLZ#4 en cours

Catégories
Uncategorized

LA SOCIÉTÉ DES INDIGÈNES DE L’ABSTRACTION ET SON STYLE

FRAGMENT :

Que ce soit dans le cas des facteurs d’art de Jean-Pierre Cometti ou bien dans le cas des critères de l’art contemporain selon Pascal Mougin, il est apparu que le fait de ne pas tenir compte du méta-niveau de la valeur induisait un type de théorie de l’art purement descriptive et analytique, défaillante sur le plan critique et finalement non-émancipatrice et osbtruante.

En ce qui concerne les facteurs d’art, dès lors que l’on introduit le méta-niveau de la valeur-dissociation dans la perspective axiologique de ce qui fait art, cela change tout. Tout d’abord, il faut distinguer un niveau phénoménologique d’un niveau plus abstrait et essayer de comprendre comment l’un détermine l’autre.

La suite, c’est par

La première partie de l’essai, c’est ici