À ZANZOTTO

Une bière
Svp ! pour effacer les signes miroirs fracassés des rimes en r
Oracles comme si l’Antiquité existait sans les bruns-verts
Sans les ça va les salsifis les in fine de la terre.
Oracle corner la page rogner corneille pour taire
Un vide qu’on ne peut combler. Paronomase à l’infini si possible. C’est l’hiver
Même au-delà du ciel (rejeter la contrainte en fin de vers)
Inhabitable insomnie minuit vagissant stupide lunaire
Nul écran pour projeter le paysage qui dé-défile sans cerf
Débobine sans biche ; le Dasein ne suffit plus à apaiser l’éclat circulaire
L’opacité œil pâle et lumineux cercle pisseux rameau de sorcière
oblitéré il pèse le ne pas le ne plus l’écrin des significations arbitraires
Il compte et recompte rêve crânes moutons somnifères
C’est la crise la guerre l’Iliade niellure interstellaire
science-fiction poététhique propédeutique à lire la tête à l’envers
Philosophie primerose topinambour bd de philosophie primaire
Sauter une ligne palindrome impossible la vie ne va que vers

Publicités